Théâtre des Franciscains

Adresse: 13 bis boulevard Duguesclin – 34500 Béziers

Tél.: 04 67 36 82 82

INFOS PRATIQUES

Lieu de résidence d’artistes.
14 chambres, 2 salles de répétitions, des loges, un auditorium de 300 places. Espace bar dans le hall. Accueil PMR.

LES FRANCISCAINS, UN LIEU DE RECHERCHE ARTISTIQUE, DE QUESTIONNEMENT ET D’EXPÉRIMENTATION.

Le Théâtre des Franciscains, rénové en 2006 par la ville de Béziers, a ouvert ses portes à la création artistique en 2015, en devenant un lieu de résidence d’artistes.

Fort de ses 3 précédentes saisons, le théâtre des Franciscains est devenu un incontournable dans la création, la promotion et la valorisation artistique.

Le Théâtre des Franciscains accompagne des artistes dans le développement de leur création et en devient ainsi partenaire. Chaque compagnie accueillie est subventionnée par la Ville de Béziers.

Elle propose en retour et dans son temps de résidence des actions de médiation culturelle en entrée libre :

– une présentation publique et gratuite du travail accompli dans le temps de résidence (sortie de résidence)
– des actions gratuites vers les scolaires et le jeune public par le biais d’ateliers.

Pour sa nouvelle saison, le Théâtre des Franciscains va plus loin encore dans l’innovation et la pluridisciplinarité des arts du spectacle vivant.

La Ville de Béziers lance un appel à projets pour des résidences de création artistique sur le site des Franciscains de septembre 2021 à juillet 2022.

La Ville de Béziers a rénové en 2006 l’ancien couvent des Franciscains afin d’en faire un lieu de résidence artistique.

Après 9 ans d’occupation par la Compagnie Jérôme Savary puis par l’association Musiké, la Ville de Béziers souhaite donner un nouveau souffle aux Franciscains au travers d’un appel à projets ouvert à toutes les disciplines artistiques du spectacle vivant.

Tous les champs sont éligibles (théâtre, danse, cirque, musique, arts de la rue…), aucune thématique n’est imposée, le principe consistant à valoriser des propositions artistiques porteuses de sens.

La Ville de Béziers souhaite ainsi accompagner des artistes dans le développement de leur activité, renforcer l’action culturelle municipale, contribuer à offrir au public une diversité de propositions artistiques et ancrer la création artistique dans son territoire.

Béziers: quelle est l’histoire du théâtre des Franciscains?

Les derniers frères de l’ordre de Saint-François ont quitté le couvent de l’avenue Duguesclin au début des années 1970. Ils n’étaient plus assez nombreux pour entretenir ce vaste bâtiment datant du milieu de la deuxième moitié du XIXe siècle. Quatre d’entre eux se sont installés dans une résidence moderne construite au fond du parc. La Ville a racheté les lieux et le grand calvaire, érigé en façade en 1875 devant le monastère, a été translaté devant la chapelle de Notre-Dame-de-Consolation en 1982.

L’histoire des Franciscains et du théâtre a commencé dans les années 1970. C’est en 1979, sous la municipalité du communiste Paul Balmigère, que Jacques Échantillon, comédien et metteur en scène, créait Les Tréteaux du Midi. Béziers devenait un centre national dramatique.

L’arrivée de Jérôme Savary

Et puis Jérôme Savary est arrivé. “Pour pérenniser sa présence, la municipalité à laquelle j’appartenais, avait décidé de créer une salle de répétitions et de spectacles dans l’ancien couvent des Franciscains qui était déjà le siège du centre dramatique national”, se souvenait l’adjoint à la culture de l’époque, Yves Sabah, dans les colonnes de Midi Libre, en mars 2013, peu de temps après le décès de l’homme de théâtre.

Jérôme Savary est parti à Montpellier lors du changement de majorité municipale en 1983. Il reviendra à Béziers un peu moins de 25 ans plus tard pour créer La Boîte à rêves, “un lieu de création et de fabrication où l’on vit et travaille au même endroit, une villa Médicis du théâtre”. La Ville investira 2,3 M€ pour rénover les lieux. L’expérience durera jusqu’en 2010.

Le pianiste biterrois Jean-Bernard Pommier a alors investi les lieux avec des master class et des concerts de musique classique. Aujourd’hui, l’actuelle municipalité accueille des troupes de théâtre en résidence tout au long de l’année aux Franciscains.

Réaction:

C’est dès 1975, sous la municipalité de Pierre Brousse, que Jacques Echantillon a implanté aux Franciscains les Tréteaux du Midi prenant la suite de Théâtre du Midi, centre dramatique national du Languedoc-Roussillon dirigé par Jean Deschamps, qui était lui basé à Carcassonne. C’est dans les locaux encore sommairement aménagés du monastère que Jacques Echantillon et sa troupe ont préparé des créations aussi remarquables que Jésus II, de Joseph Delteil (interprété par Jean-Claude Drouot) en 75, “Splendeur et mort de Joaquin Murieta” de Pablo Nureda en 76, “Le Brise-lames” d’Armand Meffre de Pablo Neruda en 77, “Les Fourberies de Scapin Mais on serait mieux à la plage” de Molière et Jacques Téphany et “Mère Courage et ses enfants” de Bertolt Brecht, en 78,” La Résistible Ascension”d’Arturo Ui de Bertolt Brecht, en 79, “Faut pas payer ! “de Dario Fo puis “La Nuit remue” d’Henri Michaux en 80… Autant de spectacles dont les premières remplissaient le Théâtre de Béziers, et auxquels s’ajoutait l’accueil aux Franciscains de grandes figures du spectacle vivant comme Carolyn Carlsson dont, en tant qu’animateur socio-culturel, j’ai pu assister avec des jeunes de la Devèze à une répétition publique parce que les Tréteaux du Midi avaient le sens de la culture populaire qui leur permettaient déjà de mettre des locaux à la disposition de jeunes troupes comme le Théâtre à Emporter. Celui-ci y mit au point un spectacle original dans la foulée des grandes manifestations viticoles … . (lo Besierenc)

————

http://www.herault-toourisme.fr

http://www.midilibre.fr – EMMANUELLE BOILLOT (25.07.2019)

http://www.lepetitagenda.com

http://www.ville-beziers.fr