Pépézuc

Pendant le congrès d’études languedociennes, M. Roque-Ferrier a expliqué l’origine de la légende biterroise de Pépézuc, qui est un nom donné a une statue de Béziers. Le nom du capitaine Montpezuc, qui défendit Béziers contre les Anglais en 1355, a été transformé en Pechpezuc, comme dans le nom de lieu Montauberou, quelquefois appelé Pechauberou (pech=mont).

Donc pour expliquer ce nom,  une référence au capitaine Pierre Pépésuc (ou Pépézuc) qui, « lors de la prise de Béziers par les Anglais, les empêcha seul d’entrer dans la rue principale, qui reçut pour cela le nom de rue française » a été évoquée.. Mais il paraît plus plausible d’y voir simplement une allusion à l’expression occitane pè pesuc (pied lourd ou pesant) qui désigne localement un boîteux. Il n’est pas exclu que l’usage de cette expression comme chafre soit à l’origine de l’appellation de Pépézuc pour certains personnages.

Le 16 mai 1616, jour de la fête de l’Ascension est représentée pour la première fois la pièce intitulée L’Histoire de Pépézuc. Cette pièce de théâtre, en occitan, allégorie relative aux troubles qui eurent lieu en France dans les premières années du XVIIe siècle, fait intervenir le personnage de Pépézuc.

La statue fait l’objet de vénération de la part des Biterrois dès le XVIIe siècle. Lors des fêtes annuelles des Caritats elle est alors badigeonnée d’un lait de chaux et participe aux fêtes populaires.

———-

Sources:

Revue des langues romanes

http://www.sasl-beziers.fr

L’Hérault historique illustré – Volume 1

occitanica.eu