Feria

Le défilé de la vierge, suivi d’une messe célébrée dans les arènes, où on comptait plusieurs milliers de personnes, marque l’ouverture de la Feria. En musique et dans des vapeurs d’encens, le défilé de la vierge entraînant dans son sillage hommes, femmes d’église, élus et fidèles. Une foule sur les gradins venus assister à l’office, fervents catholiques mais aussi des festaïres, venus en curieux. Et qui n’ont souvent pas attendu la fin de la messe pour quitter les lieux.

La feria de Béziers, qui se tient à la mi-août, est l’un des plus grands évènements de l’été en Occitanie.Près d’un million de personnes s’y donnent rendez-vous chaque année. Fondée en 1968, elle est l’héritière des premières novilladas et corridas qui se sont déroulées dans les arènes de Béziers depuis 1897. Actuellement l’interdiction des corridas en  Catalogne, et en particulier à Barcelone, attire de plus en plus à cette feria estivale les aficionados catalans.

Les arènes actuelles, du même style que les espagnoles, ont été construites en 1897. à l’initiative de M. Fayot, directeur des arènes de Nîmes avec deux constructeurs et financiers biterrois, MM. Gleizes et Sautel, en pleine période de prospérité viticole du  Biterrois.L’arlésien JuanBautista et le biterrois Sébastien Castella portés en triomphe après la corrida du 14 août 2009.

Cette plaza de toros est la cinquième dans l’histoire de Béziers1. Dès son inauguration, le 11 juillet 1897, la cité bitteroise fur surnommée la Séville française. Les arènes ont vu toréer les plus grands matadors dont Luis Miguel Dominguin, El Cordobes, Espartaco, Antonio Ordonez, Paco Ojeda, Nimeno II, Richrd Milian, Enrique Ponce et Sébastien Castella, le torero biterrois. L’enfant du pays y reçut son alternative en août 2000.

Les miuradas qui se sont déroulées à Béziers ont marqué l’histoire de la tauromachie. La première prestation des taureaux de Miura date de 1931, dans une corrida où Manolo Bienvenida mit en valeur leur caste, ils revinrent en 1932, face à Jaime Noain et Carnicerito de Mexico, puis en 1951 où ils furent combattus en particulier par Luis Miguel Dominguin. Depuis 1982, leur présence est quasi constante, puisqu’ils ont été de toutes les ferias à l’exception de celles de 1989 et 1990, puis en 2005, 2006 et 2007, par suite d’une épizootie.

Le Paquito!

C’est une tradition née lors des férias dans le Sud-Ouest de la France. Elle consiste à faire s’asseoir en file indienne des gens par terre puis à les faire lever les bras au rythme des chants locaux et pourquoi pas sur la Pena Bainoa. La suite, on la connaît déjà. Comme l’a très bien réalisé Jean Lassalle, un invité se jette alors sur les mains de ces convives et se laisse tout doucement porter jusqu’à la fin de la file, pour continuer la joyeuse sarabande.

Les arènes de Béziers:

Adresse: 1 avenue Jean-Constans – 34500 Béziers

Tél.: 04 67 76 13 45

———–

http://www.fr.wikipedia.org

http://www.beziers-mediterranee.com

http://www.yapaslefeuaulac.ch

http://www.lefigaro.fr